De Soeverein

De Soeverein

  • Lommel, Belgique
  • 2003
  • Toiture-plate, Récupération des eaux pluviales
  • Propriétaire: Ville de Lommel
  • Prescripteur: Architecte Luc Vanroye
  • Couvreur: Strabag Belgium NV
  • Surface: 9 278 m²
  • Produit: DERBIGUM ARTE

Le Soeverein à Lommel avait pour ambition de devenir un bâtiment unique et les architectes ont parfaitement réussi ce défi. Découvrez son histoire.

Une fois atteint le toit du Soeverein, vous croyez que vous êtes devenu le maître du monde. Là-haut, vous flirtez avec les cimes des sapins qui se balancent doucement au gré du vent, au cœur même d’une forêt dont vous ne percevez pas la fin. Pourtant, vous êtes bel et bien sur le toit de ce hall d’événements unique, au cœur de la Campine et qui ne lasse pas d’interpeller… 

Il y a quelques années, le pouvoir politique de Lommel avait projeté d’ériger une construction gigantesque d’une ampleur égale aux événements spectaculaires qui s’y dérouleraient. Ainsi, un concours d’architecture a été lancé. La compétition a été remportée par l’association temporaire des architectes du ‘Gruppo Dromo’ dont l’ampleur inhabituelle tenait de l’inédit.

Le bâtiment, implanté en cercle, couvre une superficie au sol de 9278 m² et est coiffé d’un toit de 8400 m² suspendu entre deux pylônes évoquant le pont du Golden Gate à San Francisco. Compte tenu de cette structure à haubans, le hall s’impose comme une sorte de monument dans le paysage. A cet endroit, 4000 personnes bénéficient d'une vue époustouflante.

Nous pensions qu’il fallait concevoir un bâtiment public qui serait la fierté des Lommelois et qui, en même temps, contiendrait une valeur architecturale supplémentaire.Architect Luc Vanroye

Les architectes voulaient, en effet, créer un espace considérable s’ouvrant totalement sur l’extérieur, tout en jouant aussi la carte d’une certaine compacité du volume. D’où l’option en faveur d’une implantation en cercle dont la suite s’inscrit presque naturellement dans cette logique pour déboucher sur une réalisation unique. Assez difficile à décrire car, s’il faut voir l'espace, il convient aussi de le «ressentir», la forme primaire devant provoquer un «effet sensoriel» afin que l'on s'y sente immédiatement à l’aise.

Pourquoi ce gigantisme ? Pourquoi Lommel ? Deux questions auxquelles nous laissons répondre l’architecte Luc Vanroye : « Nous pensions qu’il fallait concevoir un bâtiment public qui serait la fierté des Lommelois et qui, en même temps, contiendrait une valeur architecturale supplémentaire. Il faut aussi savoir que si l’on prend en considération un rayon de 200 km autour de Lommel, cela représente 50 millions d’habitants car il s’agit de la région la plus peuplée d’Europe occidentale. Qui sait que Lommel compte, après Bruges, le nombre de nuitées le plus élevé de Belgique ? Une donnée qui, entre autres, s‘explique par la proximité de plusieurs sites "Center Parcs". On pouvait donc légitimement compter sur la participation d’un public nombreux lors d’événements les plus divers. Voilà ce qui justifie ce choix géographique pour l’implantation d’un tel projet ».

L’étanchéité de l’immense toiture du Soeverein constituait évidemment un élément majeur de la réalisation. L’architecte Luc Vanroye a opté pour une solution bitumineuse consistant en une couche durable et anti-feu, autrement Derbigum®. La construction du toit réunit du polyéthylène, du Rockwool (fixation mécanique) et une couche de Derbigum® Arte collée à froid avec le Derbibond®. Grâce à certaines prescriptions spécifiques émises par notre service technique, la preuve est faite que la réussite peut couronner la construction d’un bâtiment quelle que soit sa complexité.

Plus de references Retour

Derbigum Worldwide